Langue: Русский     Français     Anglais     Recherche sur le site:

L'IDC dans la presse tchèque

Date de publication: 17.10.2012

Michal Semin

 "Quand on se sert d'un bâton russe pour taper sur Klaus,"

par Michal Semin,

Lidove Noviny (Prague), le 17 octobre 2012

 

L'article par Petr Lunak (Des faits que le président Klaus ignore sans doute, LN, 9 octobre 2012) a un titre prometteur mais il déçoit par son caractère propagandiste.  Le but de l'auteur n'est pas d'informer le président Klaus ou les lecteurs de Lidove Noviny de faits inconnus, mais plutôt de lancer une attaque directe contre la réputation de Vaclav Klaus par le biais d'une campagne de dénigrement destinée à affaiblir sa position dans la société et de compromettre son autorité de chef d'Etat en le représentant comme une fantoche entre les mains de puissances étrangères.

Regardons tout d'abord les erreurs factuelles de Monsieur Lunak.  L'éditeur de la traduction française du livre de Vaclav Klaus n'est pas l'Institut de la démocratie et de la coopération mais la maison d'édition prestigieuse, François-Xavier de Guibert (Groupe Desclée de Brouwer). L'Institut parisien n'a participé qu'à la présentation du livre qui a eu lieu au non moins prestigieux Cercle de l'Union interalliée.  Parmi les invités précédents de l'IDC on peut mentionner des politiciens éminents comme Edith Cresson, Roland Dumas et Jean-Pierre Chevènement, ainsi que plusieurs universitaires bien connus, toutes tendances politiques confondues.  L'IDC organise des colloques internationaux, dont un qui aura lieu bientôt à Berlin. Parmi ses invités à cette occasion il y aura deux anciens secrétaires d'Etat allemands et d'autres politiciens et personnalités de la société civile.  Cet été, en juillet, la présidente de l'IDC, Natalia Narotchnitskaïa, est intervenue à l'ONU à Genève sur l'invitation  du Saint-Siège.  Selon la vision du monde de Petr Lunak, toutes ces personnes, y compris le Pape lui-même, seraient des agents du KGB.

Il est faux d'affirmer, comme le fait Lunak, que l'IDC est financé par le Kremlin ou par l'Etat russe.  L'IDC est financé exclusivement par des dons privés.  Natalia Narotchnitskaïa n'est membre d'aucun parti politique: en 2003, elle a été élue comme députée indépendante pour ensuite siéger au groupe Rodina.  De toute manière, malgré le fait qu'elle appartient à cette partie de l'intelligentsia russe qui soutient les traditions et la dignité de la Russie, il est faux de dire qu'elle soutient Staline ou sa politique, à moins que Lunak ne considère que la lutte de l'Union soviétique contre l'Allemagne nazie soit "stalinienne".  L'accusation selon laquelle Mme Narochnitskaïa serait stalinienne fond comme la neige au soleil devant le fait que son propre oncle a été déclaré "ennemi du peuple" en 1937 et qu'il est mort dans le goulag.

Cette caricature injurieuse que l'auteur dresse de cette historienne n'est en réalité qu'un préalable à l'attaque contre l'eurosceptique connu, John Laughland. A en croire Monsieur Lunak, Laughland n'est que le porte-parole du Kremlin et de Poutine.  J'ai l'honneur de connaître John Laughland personnellement et de le considérer comme un ami.  Par conséquent, je peux affirmer que son expérience professionnelle, son intégrité personnelle et ses talents linguistiques sont très supérieurs à ceux de nombreux politologues tchèques.  Il serait préférable que Monsieur Lunak se consacre à ses livres au lieu de publier des articles basés sur quelque vidéos vues sur Youtube, d'autant plus que Laughland n'a jamais tenu les propos dont Lunak l'accuse.

En somme, les accusations exagérées et sans fondement de Monsieur Lunak peuvent plaire uniquement à nos Klausophobes agressifs.  Elles ne peuvent en aucun cas servir cette notion sans doute vétuste, la vérité.



Publications      Aires de Recherche      Actualités

Photos

19.12.2017

Table ronde sur la "vague populiste" en Europe centrale, IDC le 19 décembre 2017
08.11.2017

La révolution russe et la guerre civile (IDC, 8 novembre 2017)
21.09.2017

Table ronde à l'IDC sur la crise en Corée (21 septembre 2017)
12.07.2017

"Trump et Macron sur la Syrie: quelles évolutions?" Colloque à l'IDC le 12 juillet 2017
21.06.2017

Colloque sur la fin de la mondialisation, IDC, 21 juin 2017
24.05.2017

Colloque au Vatican sur catholiques et orthodoxes (24 mai 2017)

Vidéos


La Grande Interview : Natalia Narotchnitskaïa



John Laughland intervient au Parlement européen (Strasbourg) sur le Brexit et le Frexit (14 mars 2018)