Langue: Русский     Français     Anglais     Recherche sur le site:

Franck Ferrand : l'Occident ne doit pas rejeter Poutine!

Date de publication: 18.11.2014



Le départ précipité du président russe, lors du sommet du G20 à Brisbane, traduit un changement du paysage diplomatique. Que Vladimir Poutine n'ait même pas attendu la publication du communiqué final pour reprendre son avion démontre qu'il se sent de moins en moins contraint. Attaqué de toute part, accusé par son hôte lui-même, le Premier ministre australien Abbott, de vouloir «restaurer la gloire perdue du tsarisme et de l'Union soviétique», celui qui semble devenu la bête noire des Occidentaux aura, de surcroît, subi l'hypocrisie du président français - M. Hollande ayant préféré ne pas évoquer le cas des deux navires de guerre commandés par Moscou et, pour le moment du moins, retenus par Paris. «Les deux parties considéraient que ce n'était pas le sujet du jour», selon le Quai d'Orsay… De son côté, le président Obama a cru bon de préciser que l'attitude de la Fédération russe à l'égard de la Crimée était «une menace pour le monde» - curieuse évaluation des risques, le jour même où la prétendue République islamique revendiquait l'égorgement d'un otage américain et d'une quinzaine de soldats syriens!

Comment les chancelleries occidentales ne voient-elles pas ce qui est en train de se produire sous leurs yeux? Comment peuvent-elles négliger le rapprochement à l'œuvre entre Moscou et Pékin? Ainsi que le montrait fort bien, il y a quelques jours, la chaîne de télévision France 24, les Russes, désormais, comptent sur les Chinois pour contourner les sanctions décidées outre-Atlantique. Une vingtaine de grands contrats de coopération viennent ainsi d'être signés, en matière économique et militaire, entre Vladimir Poutine et Xi Jinping, témoignant de l'intention même pas dissimulée de ce dernier de tirer le plus grand parti de l'intransigeance occidentale.La nullité des Etats-Unis en matière diplomatique a été maintes fois démontrée. Pour qui connaît l'Histoire, elle relève du truisme. Du reste, l'actuelle situation en Mésopotamie suffirait, à elle seule, à édifier n'importe qui sur la question. Vu du Pentagone et de la Maison Blanche, le monde se résume à de manichéens jeux de balance, dans lesquelles ne compte en définitive que l'intérêt supposé - à courte vue, le plus souvent - de l'hyperpuissance américaine. Que les «stratèges» de Washington s'aveuglent sur le cas russe n'a donc rien de bien étonnant. Ce qui surprend davantage - et ne manque pas d'effrayer certains observateurs - c'est l'alignement sans condition des membres de l'OTAN sur ces positions rigides. Il fut un temps, pas si lointain, où le président Chirac, avec son ministre des Affaires étrangères, Dominique de Villepin, se permettait encore de faire la leçon aux Etats-Unis, et de clamer à la face du monde que le président Bush fils, en Irak, s'apprêtait à faire fausse route. Il faut croire que ces temps-là sont révolus…

Une chose est certaine: le fait politique du mois n'aura pas été le sommet de Brisbane, mais bien celui de Pékin ; l'important ne s'est pas passé dans le cadre du G20, mais dans celui de l'APEC. Hélas.La Real Politik, chère à Metternich et à Bismarck, aurait-elle changé de camp? «Ce qui est, disait Talleyrand, est fort peu de choses, toutes les fois que l'on ne pense pas que ce qui est produit ce qui sera.

Une chose est certaine: le fait politique du mois n'aura pas été le sommet de Brisbane, mais bien celui de Pékin ; l'important ne s'est pas passé dans le cadre du G20, mais dans celui de l'APEC. Hélas.»



Publications      Aires de Recherche      Actualités

Photos

26.04.2017

Présentation de "Euro: vers la fin de la monnaie unique?" par Pierre de Lauzun
25.03.2017

Colloque sur les conséquences d'un éventuel rapprochement russo-américain (25 mars 2017)
07.03.2017

Evénement parallèle à l'ONU (Genève) sur la tolérance religieuse (7 mars 2017)
21.02.2017

Colloque sur le révolution de février 1917, IDC, 21 fevrier 2017.
15.12.2016

Conférence à l'IDC, "Bilan de la géopolitique internationale 2016, 15 décembre 2016
25.01.2017

Colloque à l'IDC sur l'Etat islamique, le 25 janvier 2017

Vidéos


Présentation de "Euro: vers la fin de la monnaie unique?" par Pierre de Lauzun, IDC, 26 avril 2017



John Laughland commente le résultat du 1er tour des élections présidentielles (23 avril 2017)